Qui sommes nous ?

mardi 1 novembre 2016

Viaggio Sicilia

Voici une contribution de Jocelyne Bouquet qui a participé au voyage en Sicile avec Luisa :



Evocare il nostro viaggio in  Sicilia durante appena sei giorni non è facile. Abbiamo visto e fatto tante cose in poco tempo.

Non parlero' molto dei  luoghi turistici conosciuti da tutti :

- Taormina ed il suo bellissimo sito, balcone sul mare che domina l'Isola Bella e questo panorama magnifico sull' Etna
- Siracusa, meraviglioas città  con il suo prestigioso patrimonio greco e l'isola di Ortigia dove ho scoperto una delle piazze piu armoniose che conosco  : la piazza del Duomo con i suoi palazzi eleganti di pietra bianca, senza dimenticare i suoi vicoli fiancheggiati d'edifici con balconi scolpiti e fioriti.

No, parlero' soprattutto dell'affascinante Catania dove abbiamo soggiornato cinque giorni, fra cui tre completi.

Catania, città imponente con circa di 300.000 abitanti ha una popolazione molto giovane. Le sue maestose piazze, dove tutto è armonia, sono ornate di bei monumenti barocchi e di palazzi bianchi e neri fatti di pietra di lava e della pietra bianca di Siracusa.

La città è attraversata dal nord al sud da una grande arteria,  Via Etnea dove si incontrano bei negozi, bar, ristoranti, pasticcerie, ecc. Pare che questa via finisca ai piedi dell'Etna, vulcano fatto di lava nera, sempre in attività, che domina la città dei suoi 3350 metri. Tuttavia, siamo a una trentina almeno dal vulcano. Un terremoto e l'eruzione piu importante del 1669 hanno devastato la città che fu ricostruita parecchie volte nel passato.
Catania è animata la mattina con il suo mercato di pesce, una cosa unica ed essenziale da vedere.



Durante il pomeriggio, la città sembra dormire con più di 40° gradi fuori. Si sveglia verso le sette dove la folla invade il centro-città per la passeggiata. Dopo  cena, si vede ancora molta gente che cammina in centro verso le 11.00 di sera.

Quando penso a Catania, ricordi ed impressionni mi vengono in  mente :

Il migliore momento del giorno era la prima colazione che facevamo in un bar sulla via Etnea all'aperto. L'albergo ci aveva dato un biglietto per la colazione gratis. Allora, prendevamo quello che volevamo, caffé o té con un dolce. Sedute nella via Etnea, Luce ed io parlavamo con i clienti abituali che ci facevano molte domande e con i nostri altri compagni di viaggio. Durante cinque giorni, abbiamo incontrato la stessa gente dal signore che leggeva il suo giornale, che smetteva per chiacchierare un po' con noi alla signora che veniva con la sua poltrona di handicapata, vedendoci gridava : "Viva la Francia". Eravamo cosi bene nel cuore della città, circondati dai suoi abitanti. Furono momenti molti piacevoli.

Un 'altra vista mi riviene in memoria :
Il mercato del pesce con una varietà incredibile di prodotti di mare, pesci giganteschi interi come spade, tonni o squali.  L'atmosfera del mercato era una cosa indescrivibile con tanti rumori, tanti gridi, l'abbondanza della mercanzia, la folla, i suoi ristoranti squisiti, gli odori forti, un luogo pittoresco pieno di vita ed indimenticabile.

Quanto mi è piaciuta la serata al Teatro Bellini dove abbiamo sentito un concerto di musica classica !



L'orchestra era brava anche il direttore, ma  non conocevamo bene l'opera principale, salvo le due piccole opere de Nino Rota e di Verdi. Pero stare in un teatro cosi' bello, come la Scala di Milano,  con un pubblico elegante a volte con vestiti da sera,  ci dava molto piacere.
Una mezz'ora prima del concerto, una gentile signora parlando con Luisa, ci ha fatto visitare rapidamente il teatro dall'orchestra alle gallerie alte, passando per le stanze di ricevimento con colonne e pavimenti di marmo e soffitti dorati.

Finalmente, l'ultimo ricordo dei questi momenti privilegiati sarà la visita al Palazzio Biscari fatta dal principe stesso.



Parlava un francese strano con velocità e con parole familiari, a volte volgari, cercando di fare umorismo. All'inizio, lo capivamo con difficoltà ma dopo un certo tempo, potevamo seguirlo. Parlava della sua famiglia, che a forza di sposarsi fra parenti, erano diventati degenerati. Per farci ridere, prendeva in giro alcuni membri della sua famiglia, sottolineando la bruttezza d'una donna o le storie di letto dei suoi antenati. Con questo personaggio sorprendente, la visita fu divertente ed allegra.

Per terminare, direi che a mio parere, I siciliani sono gli italiani piu gentili che ho incontrato durante i miei diversi viaggi in Lombardia, Emilia, Romagna, Toscana, Umbria, Lazio e Campania. Sono cortesi, attenti, spontanei, sorridenti e servizievoli con i turisti.

lundi 5 septembre 2016

Croisière sur le Canal du Midi


Jean-Yves Redon a organisé le 30 avril pour les membres de notre Association une superbe croisière sur le Canal du Midi. Nous sommes partis de Perpignan en covoiturage direction le port fluvial d'Agde à l'écluse ronde, où a débuté notre croisière.
Port fluvial d'Agde


Le Pont des trois yeux


Une lente navigation nous a permis ensuite de découvrir le Pont des Trois yeux puis les ouvrages du Libron à Vias (uniques au monde). 



Autour du repas paella, fromage, dessert, vin et café, nous avons profité de la diversité des paysages jusqu'à Portiragnes et la colline de Roquehaute qui servit de carrière de basalte pour le construction de plusieurs ouvrages du Canal du Midi. Le bateau y a  alors fait demi-tour afin de rejoindre son port d'attache près de l'écluse ronde d'Agde.


Ouvrages du Libron à Vias
Merci à Jean-Yves. Nous espérons qu'il nous réservera encore beaucoup de sorties et passeggiate !

vendredi 1 avril 2016

Atelier de cuisine chez Peperoncino - Polpettone

Renato présente les ingrédients pour la polpettone
Voici un article que j'ai publié il y a quelques années sur mon blog personnel. Parmi les lecteurs du blog de Dante Alighieri peu ont suivi les ateliers de cuisine de Renato, mais je pense que vous aimez tous la cuisine italienne. Alors je peux vous recommander cette recette que j'ai refaite à la maison et qui est vraiment excellente ! Bonne lecture et Buon appetito !


L'Association Dante Alighieri de Perpignan organise pour la deuxième année des cours de cuisine en collaboration avec Renato di Angelis de la boutique Peperoncino à Perpignan. Je me suis inscrite pour la 3me fois à un cours de Renato. Je vous ai déjà parlé de mes cours précédents sur mon blog. Cette fois-ci on allait apprendre à faire le Polpettone. Il existe des dizaines de recettes de ce plat. Chaque famille a sa propre recette et Renato, originaire de la région de Naples, nous a appris à préparer la recette que sa "mamma" préparait le dimanche.

Renato nous donne son cours partiellement en italien, car nous suivons toutes des cours d'italien à la Dante. Quand il passe au français on ne s'en rend presque pas compte car il a un délicieux accent italien chantant en roulant les "r". Il nous explique que ce plat se préparait avec des restes, ce qui explique le grand nombre de variantes de cette recette. On y met ce qu'on veut. Cela peut être un mélange de plusieurs viandes ou différentes sortes de fromage. On ne jetait pas le pain rassis, il était utilisé dans bon nombre de recettes. Le pain rassis est un ingrédient à part entière. Pensez à la ribollita, la panzanella etc. qui sont comme le polpettone les plats des poveri. Avec des ingrédients peu coûteux le polpettone est un beau plat de dimanche. 

J'ai tenté un jour de faire un polpettone selon une recette vue à Cuisine + qui avait d'ailleurs très bon goût, mais le résultat laissait à désirer, car le "rôti" s'était ouvert au milieu. Renato nous a appris une astuce de sa maman pour éviter cela, et ça marche !
Nous étions 5 élèves et 3 conjoints nous ont rejoints à la fin du cours pour déguster ensemble le produit de notre travail.

Voici donc la recette pour 2 polpettoni pour 8 personnes.

Ingrédients :

800 g de chair à saucisse
150 g de pain rassis
2 oeufs crus
2 gousses d'ail
100 de parmesan râpé
éventuellement de la chapelure
huile neutre

Pour la farce :

2 oeufs durs
200 g de jambon blanc en fines lamelles
80 g de mortadella en fines lamelles
Jambon, mortadella, chair à saucisse
Préparation :

Les ingrédients sont prévus pour 2 polpettoni (ne pas prévoir des polpettoni trops grands, car la suite de la recette vous poserait problème)
Diviser les ingrédients donc en 2 portions
Mettre le pain à tremper dans l'eau
Bien essorer le pain
Bien essorer le pain trempé

Mélanger la chair à saucisse avec le pain ramolli et l'ail écrasé à la fourchette
Écraser l'ail à la fourchette

Ajouter 1 oeuf cru à chaque portion de viande ainsi que la moitié du parmesan
Ajouter le parmesan

Bien mélanger tous les ingrédients
Quand Renato a vu avec quelle énergie une des élèves a mélangé les ingrédients, il l'a reprise aussitôt : Il faut y aller doucement : "Cucinare e come fare l'amore" ! Avouez : Il faut être Italien pour dire ça !
Préparer un morceau de papier sulfurisé que vous aurez bien froissé et mouillé sous le robinet pour chaque polpettone
Si le mélange de viande est trop humide on peut ajouter un peu de chapelure
Étaler la viande en forme carrée (environ 15 x 15 cm) sur le papier

Garnir la viande avec le jambon et la mortadella

Couper l'oeuf dur en 4 et poser sur la viande
Jusqu'ici la recette est assez facile à suivre, mais le plus difficile reste à faire.

Voici l'astuce pour éviter que le "rôti" s'ouvre. Il faut le rouler à l'aide du papier en un rouleau bien compact, tout en serrant les extrémités du papier.

Comme dit Renato : come una caramella.

Préchauffer le four à 180°

La cuisson se passe en 2 étapes. D'abord on cuit le polpettone dans l'huile et ensuite on la passe au four.

Mettre une bonne dose d'huile neutre dans la poêle que vous ferez chauffer à haute température comme pour faire de la friture.
L'étape suivante est molto pericolosa, il s'agit de transvaser votre rouleau de viande dans l'huile brûlante sans vous brûler et sans rompre le rouleau.

Munissez-vous de plusieurs ustensiles de cuisine pour assurer le transport !

Faire dorer le polpettone de tous les côtés.
Prochaine action pericolosa : de la poêle au plat du four, sans ajouter de matière grasse.
Si vous avez tout réussi jusqu'ici sans encombres, alors vous n'avez plus rien à craindre. Laisser cuire la viande au four pendant environ 20 minutes à 180°

Et voilà le résultat !



Buon appetito !
J'ai beaucoup aimé le polpettone, la croûte a très bon goût grâce à la cuisson au préalable à l'huile à haute température.

Contribution de Clementine Cervellon

mardi 22 mars 2016

Fête de fin d'année 2015 et bientôt celle de 2016


Samedi 4 juin 2016 aura lieu tout comme l'année dernière notre fête de fin d'année à la Résidence Azureva à Argelès. Pour vous rappeler les bons moments que nous avons passés ensemble lors de la fête de 2015 voici un petit reportage photo.

Nous avons été accueillis avec un apéritif "fait maison" qui nous a mis tout de suite dans la bonne ambiance. 

Cet évènement tente de concilier dans le temps d’un après-midi (de 12h30 jusqu’à 18 ou même 19 heures) et dans un lieu agréable et aux possibilités diverses plusieurs objectifs :

  • Finir l’année scolaire et remercier notre professeure préférée
  • Resserrer les liens entre les membres de l’association en les regroupant tous au-delà des petits groupes pédagogiques
  • et même l’ouvrir aux conjoints ou amis et pourquoi pas à d’autres amis de l’Italie
  • Partager les plaisirs de la table au cours d’un repas-buffet bon et copieux
  • Participer à des animations diverses (et dotées de lots très intéressants), que ce soit à la fin du repas ou dans l’après midi
  • Le tout au bénéfice de l’association, en particulier pour l’équipement et l’aménagement de notre local



Beaucoup d'adhérents étaient présents au buffet
Une tombola dotée de nombreux lots a été organisée dont le bénéfice a permis d'étoffer notre bibliothèque et vidéothèque.
Bernard et Margaret annoncent les lots gagnants assistés par une demoiselle chargée du tirage au sort des billets de tombola


Une heureuse gagnante
Et encore une gagnante !

Pour gagner le panier garni caché dans ce sac il fallait deviner son poids total.
2700 gr ?
La balance nous a joué des tours, mais nous avons fini quand-même par définir le poids exact du panier.
3130 gr ?


Grâce à une collecte auprès des généreux élèves un joli cadeau a été remis par notre présidente Heidi à notre professoressa Luisa

Après le repas plusieurs activités ont été proposées : un quiz sur la culture italienne, jeu de boules, minigolf et on pouvait également se rafraîchir dans la piscine de la résidence d'Azureva.
Quelle élégance Luisa !

Tocca a te Philippe !

Les enfants se sont bien amusés aussi




Pour la fête du 4 juin prochain vous pouvez vous inscrire et obtenir tous les renseignements auprès de notre secrétaire Christiane : dantesecretariat@free.fr

Photos  Philippe Bercy et Clementine Cervellon

dimanche 31 janvier 2016

Passeggiata à Font Romeu

Mireille et Jacques Lambert habitent quelques mois par an à la montage qu'ils connaissent sur le bout des doigts. En collaboration avec Cécile Brennan-Sardou nos GO ont organisé le 27 janvier 2016 une passeggiata par une piste balisée en partant du parking de La Calme à Font Romeu jusqu'au refuge, où ils nous avaient prévu un petit arrêt avec thé, café et Amaretti. Nous avons demandé à Jacques de faire un résume de la journée que vous pourrez lire ci-dessous :

Dès 8H du matin, deux voitures sont parties de Perpignan pour rejoindre les autres participants qui étaient déjà à Font-Romeu pour leurs vacances.
Le rendez-vous était à 10H au parking de La Calme au pied des pistes à 2000m.
A 10h précises, les 11 participants se retrouvent et après les congratulations d’usage, s’équipent des derniers K-ways ou bâtons de ski ou de marche qui leur serviront à garder l’équilibre sur les parties un peu glacées du parcours.

Il s’agit de rejoindre par une piste piétons balisée, le refuge de la Calme qui se trouve à 2110m.



Le temps est de la partie, ni trop chaud ni trop froid, et le soleil brille sur un paysage merveilleux où l’on peut voir les deux chaînes des Pyrénées avec leurs sommets, côté Espagne du Canigou à la Sierra del Cadi, en passant par le Cambres d’Aze et le Puigmal … et côté Capcir avec les sommets du Carlit et du Péric entre autres.






Après un départ de petites montagnes russes longeant la piste des surfeurs acrobates puis à travers la forêt enneigée, nous attaquons « la » difficulté de la promenade, une bonne petite côte à près de 40% qui essouffle bon nombre d’entre-nous, mais qui heureusement n’est pas trop longue et est vite derrière nous : la petite pause nous permet une nouvelle fois de profiter de l’air pur et du panorama.
Ensuite, c’est une bonne promenade de santé sur le plateau jusqu’au refuge. Là, on pose les sacs à dos et on profite des tables et des bancs. Nous savions que le refuge n’est ouvert hors saison que le WE, mais les GO avaient prévu le coup et nous avons pu boire thé ou café avec des petits biscuits …




Photo du groupe en entier prise par un randonneur réquisitionné pour l’occasion et nous redescendons au parking pour le repas qui nous attend au chalet de la Calme. Dommage qu’il y ait eu un peu de vent qui nous a obligé de manger à l’intérieur, mais qu’importe, le menu campagnard ou montagnard allait occuper nos papilles et nos conversations : pour les uns un camembert rôti avec jambon, pomme de terre et salade et pour les autres un trinxat avec ses roustes grillées. 






Camembert rôti

Trinxat aux roustes grillées

Ces plats paraissaient copieux, mais ont été engloutis rapidement tant l’appétit est aiguisé au grand air! 
Délice au chocolat

Un bon petit dessert, délice au chocolat et sa crème chantilly, le café et nous voilà repartis à Llivia, dans le cœur du vieux village où nous faisons le tour d’une église médiévale un peu fortifiée avant de visiter à côté le musée municipal qui abrite l’ancienne pharmacie et ses pots d’apothicaires et mortiers, vieux de cinq siècles. 

L’hôtesse du musée nous confie la clé de l’église que nous pouvons visiter : elle contient un magnifique retable doré comme nombre de chapelles cerdanes en recèlent.




En revenant aux voitures, certains bavent d’envie devant la vitrine d’une pâtisserie regorgeant de gâteaux, coques et fougasses appétissantes, mais les festivités ne sont pas finies et les plus courageux veulent à tout prix goûter au plaisir des bains chauds de Llo. 
Une dernière voiture regroupe ces derniers participants qui batifoleront dans l’eau chaude jusque tard dans l’après-midi.

Il fait déjà nuit noire dans la descente sur Perpignan, mais cela n’empêche pas une dernière pause à Olette dans la boutique du réputé charcutier « chez Alex » où toutes sortes de charcuteries catalanes remplissent les sacs de chacun …
A la prochaine !….

Photos de Philippe Bercy, Clementine Cervellon et d'un randonneur